Blog sur le canton de Genève
Vidéo Buzz Achat cadeaux Football Genève Vaud Valais Neuchâtel Contact

Football Suisse: Football vidéo » Informations » Grippe Porcine H1N1 à Genève

L’OMS (organisation mondiale de la Santé) a relevé le niveau d’alerte à 5 sur 6.

virus h1n1 Grippe Porcine H1N1 à GenèveLa « grippe porcine » est maintenant en suisse avec un premier cas décelé dans le canton d’Argovie (jeune homme qui en est isolement actuellement).

Au moment où ces lignes sont écrites, le canton de Genève est épargné mais 3 cas suspects ont été suivit des près ces derniers temps. Le canton de Genève donne des informations en continue sur sa page internet dédiée (lien ci-dessous)

Lien: Page d’informations du canton sur les pandémies

Office Fédéral de la Santé Publique  :  031 322 21 00 – du lundi au vendredi pendant les heures de bureau.

Direction Générale de la Santé – Hotline : 022 546 50 40

Mots-clés : , , , , ,

Les meilleures vidéo du web sur: top vidéo

4 Commentaires

  1. JamesD dit :

    Thanks for the useful info. It’s so interesting

  2. Jean-Marie Bes dit :

    Témoignage :
    On nous dit qu’il a très peut de cas de grippe H1N1 en Suisse mais ma récente expérience me laisse suspecter exactement le contraire. Même en cas de forte suspicion, l’hôpital refuse les tests pour déterminer s’il s’agit effectivement d’un cas de grippe H1N1 ou de tout autre virus grippal.
    Vendredi soir j’ai eu des premiers symptômes et j’ai consulté samedi dès 14h00 aux urgences des HUG.
    Une première infirmière avant l’osculation par un médecin m’a dit qu’elle doutait fortement il s’agissait du fameux virus. Vers 17h30 j’ai été ausculté par un premier médecin qui m’a refusé le test, bien que me disant que je présentais tous les symptômes de cette grippe, sauf que je n’avais été ni au Mexique ni en Angleterre mais je lui ai dit que je côtoie en permanence des gent qui voyagent beaucoup. Elle me propose un traitement de base contre la grippe. Devant mon insistance elle me demande d’attendre pour parler à son chef. Puis reviens 30 minutes après pour me dire que l’autorité des maladies contagieuses de l’hôpital va m’ausculter.
    30 minutes plus tard deux médecins (Dominicé et la chef ??) me rencontrent et me disent qu’ils ont des directives pour ne pas faire le test (J’avais un témoin présente lors de cet entretien) et qu’ils me soigneraient comme si j’avais la grippe mais sans Tamiflu car la directive des HUG est de ne pas en prescrire. J’ai rétorqué que, étant en contact avec des enfants je ne pouvais courir ce risque et que j’irai faire mon test dès lundi matin et qu’en cas ou ce soit le fameux virus, j’enverrai une réclamation à l’hôpital pour non assistance. La chef à bien rigolé en disant que c’était impossible car seul les HUG font ce test et qu’aucun médecin ni laboratoire ne peux le faire sans eux. Seulement devant mon insistance à obtenir ce test, la chef m’a demandé un instant pour parler à l’autorité Cantonale et obtenir l’agrément.
    Elle est revenue 30 minutes plus tard et m’a fait les petits prélèvements dans le nez et la gorge en me disant que j’aurais les résultats 48 heures plus tard soit lundi soir. Puis sur un ton de vengeance, la chef m’a dit que le test me serait facturé, même s’il était positif…!?

    Ce petit témoignage ne peux que démontrer qu’il y a une évidente politique de l’autruche à Genève, que sans test possible il n’y a pas de cas décelé, qu’on évite les test mais traite pour un simple cas de grippe et que donc nos statistiques sont faussées. En plus cette attitude me semble comporter des risques majeures et a faciliter la propagation de la pandémie. Il me semble qu’il vaudrait mieux accompagner la croissance de la pandémie ne serait ce que pour la traiter, éviter sa propagation en lui donnant une reconnaissance, et éventuellement la comparer statistiquement si elle revient ces prochaines années.

  3. carmen hayoz dit :

    Je suis entrée en urgence à l’hôpital cantonal de Fribourg et tout comme Mr Jean Marie Bes on a fait suspision du virus H1N1.
    On m’a dit que le teste est effectué uniquement sur les patients à risque.
    On m’a renvoyé chez moi quelques heures plus tard avec un traitement classique pour la grippe classique avec une lettre d’accompagnement à remettre à mon médeçin traitant .
    Sur cette lettre il est bien stipulé (suspision H1N1) .
    Donc pas de traitement spécial.

Partagez votre avis

© 2009 Blog du canton de Genève · Subscribe:PostsComments · Designed by Theme Junkie · Powered by WordPress